Kivu Amani Journal: À LA RECHERCHE DE LA PAIX

Depuis son indépendance en 1960, notre pays vit dans le tourment, les troubles, les guerres et les rebellions se succèdent sans répit. Et nous voilà de nouveau plongés dans une guerre absurde. Une guerre de succession caractérisée par la divergence d’idée entre la majorité et l’opposition, entre le peuple et ses dirigeants. Tout le monde se demande pourquoi encore des discordances ? Ou veut-on nous mener.
De tous les évènements vécus dans notre pays ceux nous vivons actuellement semblent être lus frustrant et plus durs, lus atroces et plus meurtries en prenant en compte de ce qui s’est passé à Kinshasa lors de la manifestation. Maisons entières ont été incendies, des jeunes hommes et femmes abattues par balles réel et autres ….
Nous déplorons enfin les calomnies et les dénonciations, les services corporels, les tortures dans les milieux de détentions, la mort des nombreuses victimes civiles innocentes, la disparition des beaucoup des jeunes militant de la société civile et leader de mouvement citoyen. Nous assistons, impuissants à la détérioration de nos infrastructures et à la violation massive et flagrante des droits de l’homme les lus fondamentaux. Le peuple congolais ressent non seulement une lassitude accompagnée d’une grande inquiétude, mais aussi une attente, une aspiration générale à la paix. Celle-ci est un préalable a toute entreprise de reconstruction du pays.
Certes, beaucoup dépend de l’action des décideurs politiques et intellectuels, qui ont à chercher et à trouver les institutions et les structures économiques, sociales et politique, les meilleurs pour notre pays. Toutefois, n’oublions pas que chacun, et chacune d’entre nous a une responsabilité dans la restauration de cette paix dans son milieu de vie. Le secret de la paix, c’est le respect des droits de l’homme. Ces droits de l’homme nous les connaissons. Si chacun s’attache à le respecter, ils seraient tous respecté et nous pourrions vivre dans un monde de justice et de paix.
« Photo du spectacle de la compagnie cuturelle espoir a la comemoration du journée internationale de la paix »
Tout le monde parle de la démocratie, mais quelle démocratie s’agit-il ? Quand apprendrons-nous à pratique les règles exigeantes de la démocratie, le respect de l’oignions des autres, le respect de l’adversaire politique enfin le respect de la constitution. Ne pourrait-on penser à l’inculturation dans le domaine de la politique ? Cela permettra à la république démocratique du Congo de fonctionner dans des institutions et des structures dans lesquelles se trouvent.
Réalisé par Koshikwinja Ojirenge Marcellin

kaj1

Questa voce è stata pubblicata in Aksanti, Amici, Uncategorized. Contrassegna il permalink.

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...