Kivu Amani Journal: MARCHE PIRATE DANS LA VILLE DE BUKAVU

Le manque d’emploi, pousse la population à vaquer dans des activités à caractère informel. Les marchés deviennent de plus en plus incapables d’engorger les vendeurs. La majorité de cette population est constituée des femmes et des jeunes filles qui viennent des différentes bidon villes de Bukavu et qui n’ont pas des moyens financiers pour payer une place dans le marché. Ce type de marchés existe partout dans la ville et plus fréquemment ont y opère dans la soirée lorsque les agents de l’ordre (police) ne sont pas disponible. Signalons que les agents de l’ordre en tire profil en rançonnant ces vendeurs et ceux – ci ne ripostent pas de peur d’être chassé de ce petit marché. En voici le propos d’une des femmes vendeuses dans l’un de ces marchés :
« Je réponds au nom de Jeannette, j’ai 58 ans et mère de 11 enfants. J’ai 6ans dans cette activité mais, jusque-là je n’ai pas encore une place fixe dans le marché parce que l’argent que le comité du marché est plus importante que mon capital. Je préfère vendre dans la clandestinité parce que je gagne et je ne paie pas beaucoup d’impôts et quand la police vient je donne un 1000fc et elle me laisse tranquille et je continu mes activités »

Réalisé par BINJA MUTABESHA Steven

kaj

Questa voce è stata pubblicata in Aksanti, Amici, Uncategorized. Contrassegna il permalink.

Lascia un commento

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...