Kivu Amani Journal: COMMENT LA REPUBLIQUE EST ELLE ARRIVEE LA?

La RDC est une grande nation au centre de l’Afrique, une nation qui aurait dû être l’une des nations les plus puissantes au Monde, le comble est qu’il est l’un des pays les plus pauvres du monde, grand de taille mais petit d’intelligence, cette malheureuse nation n’a fait que rater le plus grand rendez-vous de son histoire, depuis 1960 l’année de son accession à l’indépendance, il n’a connu aucun moment de gloire ou de prospérité à nos jours, parfois on parle de cette croissance chiffrée des années 70 que nombre de congolais autrefois zaïrois essaient de revivre en racontant cette histoire à leurs enfants mais elle seule ne peut suffire pour faire oublier à cette génération toutes les souffrances qu’elle n’a fait que traverser depuis leur premier jour sur terre.
C’est après cette longue et dure règne d’un de plus grand et redoutable dictateur le Marechal Mobutu que le Congo a enfin trouvé un nouveau souffle obtenu grace à la libération sanglante de l’un des détracteurs du Marechal, Mr Laurent Désiré Kabila, qui avait bénéficié d’un soutien militaire des pays de l’Est et avait ainsi réussi à renverser le régime Mobutu en 1997, ce qui donna une lueur d’espoir au peuple zaïrois, ce temps de bonheur qui ne durera pas longtemps à cause de la ruse du nouveau président qui en voulant tourner le dos à ses anciens alliés s’est créé des ennemis partout qu’il a commencé à éliminer tous ses anciens compagnons de lutte, ceci n’a fait qu’aggraver la crise qui conduisis à l’éclatement de la RDC en plusieurs territoires rebelles, qu’il essai de combattre avec le reste de sa force , se lançant dans plusieurs fronts dont il ne verra jamais l’issu, car lui même fut assassiné dans son bureau en janvier 2001, pour de raison de continuité, ceux qui avaient la décision sur la suite de l’histoire de la RDC, ont décidé que son fils Joseph puisse le succéder à la tête du pays. Son fils qui réussi par la voie du dialogue la réunification du pays , à l’obtention d’un pacte républicain qui est la constitution qui conduisis à l’organisation des premières élections démocratiques dont il fut lui-même vainqueur, les deuxièmes élections suivirent en 2011 âpres avoir changé le mode du scrutin passant de deux tour à un tour, il fut proclamé une fois de plus vainqueur de ces élections qualifiées de graves irrégularités par une majeur partie de l’opinion tant national qu’internationale, mais ce qui n’eut aucune incidence sur sa légalité obtenue auprès de ses amis de la magistrature suprême, cette situation qui engendra une grave crise de légitimité, une grande méfiance de la population à l’égard des institutions, voyant cela il fut organisé des assises dites concertation nationale qui ne jouit d’aucune exclusivité en recevant une poignée de la classe politique
dont l’issu n’a servi qu’ à la formation d’un gouvernement de Cohésion Nationale caractérisé par le partage des postes ministérielles, qui fut la seule recommandation respectée parmi les centaines des résolutions qui avaient scellé ces assises. C’est juste âpres la création de ce gouvernement que le pouvoir a pris un autre virage, en prenant la route vers la conservation du pouvoir partout les moyens, toute la puissance de feu doit être dirigé vers l’éternisassions au pouvoir du président créateur de la démocratie et chef de l’Etat, notre président est si jeune pour quitter le fauteuil présidentiel s’exclamaient ses proches comme si la loi autorisait uniquement de quitter le pouvoir au troisième âge, le principale secrétaire générale du parti présidentiel à l’époque Monsieur Evariste Boshabe, écrira un livre intitulé “Vers une révision constitutionnelle”, ce livre anima grand nombre de débats à tous le niveaux, les détracteurs du pouvoir commencèrent à accuser le pouvoir de vouloir reviser la constitution pour maintenir leur super Mario au delà des limites constitutionnelles comme le prévoit la constitutions à son article 220, stipulant que le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. Les caciques du pouvoir répondaient à ses allégations comme étant de procès d’intention en réaffirmant leur ferme attachement à la constitution, mais dans le fait, on observait un comportement contraire, à plusieurs reprises ils ont tenté de faire passer un projet de referendum prétextant tel ou tel autre motif, qui ne passa toujours pas, se heurta à un blocus de la population très vigilante sur la question touchant à loi fondamentale dont elle est très attachée , cette constitution qui loin d’être une simple loi fondamentale représente aussi un pacte républicain qui a contribué à mettre fin à des cycles de violences qu’a connue le pays depuis 1998, comme elle avait fait preuve de son attachement à ce pacte sacré en janvier 2015 quand la majorité en intelligence avec la CENI ( la commission électorale nationale indépendante) voulait conditionner la tenue des élections à l’organisation préalable d’un recensement populaire, cette étape qui pourrait prendrait plusieurs années, pas moins de quatre ans selon les experts, ce qui aurait conduit à une prolongation du mandat de l’actuel président au delà du délai constitutionnel, cette constitution qui à son article 73 prévoit que la convocation de l’élection présidentielle doit être faite quatre-vingt dix
jours avant l’expiration du mandat de l’actuel président, pour cas de figure cette date est le 19decembre 2016 vue que le mandat de l’actuel président expire le 20decembre 2016, la population éclairée par la plate forme de l’opposition, la dynamique de l’opposition conduit par le leader Vital Kamerhe, s’était jeté en masse dans les rues de Kinshasa pour faire face à cette manoeuvre dilatoire du régime Kabila,
c’est apres trois jours de guerre permanente entre les civils et les forces de l’ordre de la République, au pris de leur sang, la pression de la communauté internationale et cet appel au calme, ce fameux appel du Cardinal Mwosengo Archeveque de Kinshasa lancé à partir du Vatican en interpellation du pouvoir d’arrêter de tirer sur sa population qui ont fait plier ce régime qui s’était juré de maintenir le cap malgré la tempête et ainsi donné victoire au peuple, la toute première victoire du peuple face à ce pouvoir toujours pret à sacrifier ses propres fils.
Réalisé par BABWINE BASIME Olivier

kaj2

Pubblicato in Aksanti, Amici, Uncategorized | Lascia un commento

Kivu Amani Journal: À LA RECHERCHE DE LA PAIX

Depuis son indépendance en 1960, notre pays vit dans le tourment, les troubles, les guerres et les rebellions se succèdent sans répit. Et nous voilà de nouveau plongés dans une guerre absurde. Une guerre de succession caractérisée par la divergence d’idée entre la majorité et l’opposition, entre le peuple et ses dirigeants. Tout le monde se demande pourquoi encore des discordances ? Ou veut-on nous mener.
De tous les évènements vécus dans notre pays ceux nous vivons actuellement semblent être lus frustrant et plus durs, lus atroces et plus meurtries en prenant en compte de ce qui s’est passé à Kinshasa lors de la manifestation. Maisons entières ont été incendies, des jeunes hommes et femmes abattues par balles réel et autres ….
Nous déplorons enfin les calomnies et les dénonciations, les services corporels, les tortures dans les milieux de détentions, la mort des nombreuses victimes civiles innocentes, la disparition des beaucoup des jeunes militant de la société civile et leader de mouvement citoyen. Nous assistons, impuissants à la détérioration de nos infrastructures et à la violation massive et flagrante des droits de l’homme les lus fondamentaux. Le peuple congolais ressent non seulement une lassitude accompagnée d’une grande inquiétude, mais aussi une attente, une aspiration générale à la paix. Celle-ci est un préalable a toute entreprise de reconstruction du pays.
Certes, beaucoup dépend de l’action des décideurs politiques et intellectuels, qui ont à chercher et à trouver les institutions et les structures économiques, sociales et politique, les meilleurs pour notre pays. Toutefois, n’oublions pas que chacun, et chacune d’entre nous a une responsabilité dans la restauration de cette paix dans son milieu de vie. Le secret de la paix, c’est le respect des droits de l’homme. Ces droits de l’homme nous les connaissons. Si chacun s’attache à le respecter, ils seraient tous respecté et nous pourrions vivre dans un monde de justice et de paix.
« Photo du spectacle de la compagnie cuturelle espoir a la comemoration du journée internationale de la paix »
Tout le monde parle de la démocratie, mais quelle démocratie s’agit-il ? Quand apprendrons-nous à pratique les règles exigeantes de la démocratie, le respect de l’oignions des autres, le respect de l’adversaire politique enfin le respect de la constitution. Ne pourrait-on penser à l’inculturation dans le domaine de la politique ? Cela permettra à la république démocratique du Congo de fonctionner dans des institutions et des structures dans lesquelles se trouvent.
Réalisé par Koshikwinja Ojirenge Marcellin

kaj1

Pubblicato in Aksanti, Amici, Uncategorized | Lascia un commento

Kivu Amani Journal: MARCHE PIRATE DANS LA VILLE DE BUKAVU

Le manque d’emploi, pousse la population à vaquer dans des activités à caractère informel. Les marchés deviennent de plus en plus incapables d’engorger les vendeurs. La majorité de cette population est constituée des femmes et des jeunes filles qui viennent des différentes bidon villes de Bukavu et qui n’ont pas des moyens financiers pour payer une place dans le marché. Ce type de marchés existe partout dans la ville et plus fréquemment ont y opère dans la soirée lorsque les agents de l’ordre (police) ne sont pas disponible. Signalons que les agents de l’ordre en tire profil en rançonnant ces vendeurs et ceux – ci ne ripostent pas de peur d’être chassé de ce petit marché. En voici le propos d’une des femmes vendeuses dans l’un de ces marchés :
« Je réponds au nom de Jeannette, j’ai 58 ans et mère de 11 enfants. J’ai 6ans dans cette activité mais, jusque-là je n’ai pas encore une place fixe dans le marché parce que l’argent que le comité du marché est plus importante que mon capital. Je préfère vendre dans la clandestinité parce que je gagne et je ne paie pas beaucoup d’impôts et quand la police vient je donne un 1000fc et elle me laisse tranquille et je continu mes activités »

Réalisé par BINJA MUTABESHA Steven

kaj

Pubblicato in Aksanti, Amici, Uncategorized | Lascia un commento

LE SOUVERAIN LIBRE N. 105

lesouverainpremiere page

 

 

 

 

 

 

pour le journal cliquez ici: le-souverain-libre-105

Pubblicato in Aksanti, Amici, Uncategorized | Lascia un commento

LE SOUVERAIN LIBRE N. 103

LESOUV3PREMIERE PAGE

 

 

 

 

 

 

pour le journal cliquez ici:  Le Souverain Libre 103 ya Ku print ya ku print vrai vrai vrai

Pubblicato in Aksanti, Amici, Uncategorized | Lascia un commento

LE SOUVERAIN LIBRE N. 101

LESOUV2PREMIERE PAGE

 

 

 

 

 

 

pour le journal cliquez ici:Le Souverain Libre 101 ya Ku print (1)

Pubblicato in Aksanti, Amici, Uncategorized | Lascia un commento

LE SOUVERAIN LIBRE N.94

LESOUV1

PREMIER PAGE

 

 

 

 

 

 

pour le journal cliquez ici:Le Souverain du 1er au 15 avril 2016.pdf morace 2

Pubblicato in Aksanti, Amici, Uncategorized | Lascia un commento